SIRMOTOM

Sirmotom

Syndicat de la région de
Montereau-Fault-Yonne
pour le
Traitement des Ordures ménagères

NEWS :

Lire toutes les news

Aide à l’achat de couches lavables pour bébé

Parce que l’on veut ce qu’il y a de mieux pour son enfant, pour l’environnement tout en faisant des économies, le SIRMOTOM met en place un soutien financier afin d’aider les parents à acheter des couches lavables. Quel est l’intérêt de cette opération ? Pourquoi utiliser des couches lavables plutôt que des jetables ? Comment faire en pratique ? Voici les réponses à vos questions...

Les couches en chiffres

3 800*, c’est en moyenne le nombre de couches jetables utilisées pour un enfant de la naissance à la propreté (jusqu’à 2 ans et demi) soit près d’une tonne de déchets de couches jetables.

En France, 3,27 milliards de couches jetables** sont commercialisées chaque année. Elles génèrent à elles seules près de 750 000 tonnes de déchets en France.

 

Pourquoi utiliser des couches lavables ?

Afin de réduire la quantité de déchets de couches jetables, l’utilisation des couches lavables est une bonne alternative. Voici un tour d’horizon des nombreux avantages de ces dernières.

Impacts environnementaux
La production des matières premières, la fabrication, le transport et l’élimination des couches jetables sont les étapes qui génèrent le plus d’impacts environnementaux contrairement aux couches lavables où là, il s’agit de la phase d’utilisation (énergie et eau utilisées pour le lavage et le séchage).

Impacts économiques
Les couches lavables sont aussi économiques. Alors qu’il faudra débourser entre 925€ et 2 250€*** en moyenne avec des couches jetables, le coût pour acheter et entretenir une vingtaine de couches lavables sera entre 490€ et 740€. Il est également possible de réutiliser les couches lavables pour une fratrie ou bien de les revendre tandis que les dépenses en couches jetables sont à renouveler pour chaque enfant.

Impacts sanitaires
Les couches lavables sont généralement en matières naturelles et renouvelables (coton bio, bambou, chanvre…). Elles offrent selon le choix de ces matières un compromis entre le prix, les qualités techniques et l’impact sur l’environnement. Elles sont donc plus saines et la peau des bébés est ainsi préservée.

 

Les différents types de couches lavables

Il existe plusieurs modèles de couches lavables avec différents systèmes de fermetures, tailles et matières. Au vu de la variété, il est fortement recommandé d’en tester plusieurs afin de trouver le modèle qui conviendra le mieux à votre mode de vie et à la morphologie de votre enfant. De nombreux magasins ou sites de vente en ligne de couches lavables proposent des locations de kit d’essai à moindre coûts. Pour en savoir davantage sur les différents modèles de couches lavables et leur entretien, cliquez ici.

Le SIRMOTOM s’engage en faveur des couches lavables

Dans le cadre de ses missions de prévention des déchets, le SIRMOTOM s’engage à promouvoir l’utilisation des couches lavables. Objectif ? Aider les parents sensibles en autre à la réduction des déchets et prêts à choisir l’utilisation des couches lavables pour leurs enfants. Cet engagement se traduit par l’attribution d’une subvention d’aide à l’achat de couches lavables régie par une convention signée entre le SIRMOTOM et le bénéficiaire.
Cette aide se présente sous la forme d’un remboursement de 50% du montant d’achat (plafonné à 200 euros TTC) sur présentation d’un dossier de demande à compléter et contenant une série de justificatifs et d’engagement.

Cliquez ici pour télécharger le dossier de subvention.

Bibliographie

  •  Guide synthétique réalisé par l’ADEME (Direction régionale de Bretagne) qui permet d’avoir une bonne vision globale de la thématique. Cliquez ici.
  •  De nombreux sites de fabricants ou revendeurs proposent des guides ou des conseils d’expert. N’hésitez pas à faire vos recherches et à les contacter.

*Chiffres issus de l’ACV réalisé par le DEFRA, équivalent de l’ADEME français en Angleterre.

**Selon une étude de 60 millions de consommateurs de juin 2009.

***Chiffres issus de l’ACV réalisé par le DEFRA, équivalent de l’ADEME français en Angleterre.

Notre actu au jour le jour

Lire toutes les news
Haut de page